Karim Goujon : les raisons de son départ

 

 

 

Suite aux diverses rumeurs concernant l'arrêt de ma collaboration au circuit Championnat de France, il me paraît indispensable d'apporter aujourd'hui quelques précisions.

En fin d'été dernier, lorsque nous avons commencé à envisager le circuit 2005 et qu'à cette fin j'ai repris contact avec nos différents partenaires, divers éléments m'ont laissé penser que nos principaux financeurs ne seraient peut-être plus à nos côtés pour longtemps. Et ce, non pour des raisons liées à l'intérêt du Tour et aux retombées qu'il génère, mais pour des choix stratégiques qui leur sont propres. Conscient des difficultés que leurs éventuelles défections allaient pouvoir engendrer, j'ai décidé de me retourner vers les institutions de notre sport (FFV et FIN/métiers de la planche à voile) afin d'obtenir un soutien sans faille de leur part. Je connais bien la difficulté à trouver des financements. Mon objectif était alors de présenter à d'éventuels nouveaux partenaires un événement porté par l'ensemble des acteurs du milieu (fédération, fabricants et coureurs). Je pensais indispensable que les instances concernées au premier chef s'impliquent explicitement dans un événement qui est la vitrine de notre sport.

 
 

J'ai donc pris contact avec la FFV et la FIN pour les interroger sur leurs intentions et leur proposer un soutien effectif au circuit 2005. En retour, le secteur planche de la FFV n'a même pas cru bon de me répondre malgré plusieurs relances. Quant à la FIN, sa réponse a été négative.

Dans ces conditions, il m'a semblé difficile de continuer à promouvoir un circuit dont les institutions censées le porter se désintéressaient. J'ai donc décidé de me retirer et d'annoncer cette décision après la dernière épreuve afin que le Tour 2004 puisse se dérouler jusqu'à son terme dans de bonnes conditions. Ce que j'ai fait.

Cette décision, je ne l'ai pas prise de gaieté de coeur. Voilà presque 15 ans que je travaille au quotidien pour cet événement. Par ailleurs, j'émettais l'hypothèse que ma présence était peut-être devenue un frein à la poursuite du Tour ? Ce n'était visiblement pas faux puisque, aujourd'hui, des informations circulent sur une collaboration effective AFW - FFV - FIN pour le montage du circuit 2005.

Afin que tout se passe dans les meilleures conditions, j'ai informé les dirigeants de l'AFW que je mettais à leur disposition tous les dossiers en ma possession concernant le circuit ainsi que mon aide, à titre personnel, si besoin. Dans ce cadre, lire des inepties dans les forums du net qui m'accusent de m'être « barré comme un voleur » me peine profondément. Durant toutes ces années de présence pour la promotion du Funboard, j'ai sûrement commis des erreurs mais j'ai la conviction d'avoir fait mon travail avec passion, détermination et honnêteté. Seuls ceux qui se contentent de critiquer sans jamais agir ont le privilège de ne pas s'exposer aux critiques

C'est pourquoi il me semblait important de m'expliquer publiquement sur le sujet. Je souhaite bonne chance à tous ceux qui reprennent les rennes du circuit. Pour ma part, je continuerai, d'une autre place, à oeuvrer pour le sport à qui j'ai tout donné et qui, pour l'essentiel, me l'a bien rendu.

Karim GOUJON

Even Production

 

Retour à la page précédente

Retour à la page d'accueil