Infos générales : age, profession/études, passions…

Age:48 ans

Etudes: médecin spécialiste en cardiologie

 

Club :

Centre de Voile Amitié et Nature de nantes ( CVAN)
Correspondante région Pays de loire pour Windsurfilles

Photo: fpl44

Infos planche : marque et caractéristique de votre matos:
Sponsors :
 NON

Matos :
  Pour la régate: Mistral Equipe et voile Mistral OD 7.4m²
  Pour le fun loisir: Tiga free carve 57, AHD freeeride 287


Type de voiles et tailles :

     Voiles de 4.10 à 7 m² de différentes marques

Infos compétitions : Compètes auxquelles vous avez participé et vos places :

  Ligues régionales raceboard en Pays de Loire
  Championnat de France Raceboard de 99 à 2002: 1 ère " vétéran "

  Championnat du monde Raceboard Vétéran à Mar Menor en 2000: 4ème sur 5
 

Vos projets pour cette année 2003 :  
  Continuer Ligues et Interligues régionales,
  Championnat de France raceboard à La Rochelle juillet 2003.
  Peut-être Championnat du Monde en Pologne?
  Partir au soleil une semaine en hiver, Cap Vert ou Antilles

Qu'est ce qui vous a attiré dans le windsurf ? 
 La glisse, le contact avec les éléments. Par rapport avec la voile classique, la simplicité du matériel, l'autonomie.

Vos préférences ( vagues, freestyle, formula, vitesse ) ? 
 Plutôt le freeride, avec des vagues de taille raisonnable!
 Et bien sûr la régate, en raceboard .( le coût et la fragilité du matos de Formula , la taille des voiles, les conditions plus étroites de vent ne m'incitent pas à changer de support)
 Le freestyle m'attire assez peu! D'une part parce que c'est hors de ma portée (!) mais aussi en tant que spectatrice, parce que contrairement à la pratique vagues, je trouve que c'est vite lassant. Mais il faut encourager tout ce qui peut renouveler le windsurf, alors vive le freestyle qui attire de nouveaux pratiquants et spectateurs!
 Et puis il faut parler aussi du raid: c'est ce qui me tenterait le plus...Les grandes traversées, qui ont tellement marqué les premières années du windsurf! Et plus récemment les exploits de Raphaella le Gouvello.

 

Que vous apporte le windsurf ? 

  • Une sortie d'une demie-journée en pleine semaine de travail fait oublier tous les soucis!
  • La planche c'est aussi des tas de projets, à court et moyen terme, une motivation pour ne pas rester isolée dans son coin, pour bouger, voyager.
  • Participer à la vie associative au sein des Clubs, de la Ligue, à l'encadrement des jeunes.
  • Voyager dans des pays où je n'aurais probablement jamais mis les pieds sinon ( Vénézuéla, Canaries, Cap Vert, Crète, Egypte)
  • Garder la forme! Un sport complet.

Que conseillez-vous aux filles qui débutent ? 
  Apprendre auprès du petit copain n'est pas recommandé, paraît-il, pour la bonne entente du couple. Avec les parents ce n'est guère mieux .
 Les stages sont donc vivement conseillés, pour mieux apprendre et en toute sécurité: en Ecole de Voile ( stages à la semaine, un peu partout, mais de qualité inégale) ou mieux, en centre style UCPA, qui sont implantés sur des spots bien ventés en France ou à l'étranger.
 Les Clubs à l'étranger ( Nathalie Simon, Mistral, Fun System etc...voir agences spécialisées) louent du bon matos et assurent aussi des cours tous niveaux.Un bon plan pour partir en couple ou en famille.
 Mieux vaut avoir quelques bases avant d'acheter son propre matos ( remonter au vent, harnais, virement et empannages, début planing et beachstart) Cela permet d'acquérir d'emblée une planche évolutive, style Techno 283 avec une 5.5 ou 6 m². Sinon, pour les premiers pas mieux vaut une plus grosse planche: soit classique à dérive ( genre véloce 328) soit large et courte type Techno 293, Bic Nova, Blue Velvet. Les secondes sont plus légères , plus stables et plus maniables, les premières permettent de mieux "sentir" le vent et remonter au près ( surtout pour celles qui n'ont jamais fait de voile). On peut préférer les unes ou les autres en fonction de la configuration du spot, de la force du vent.
 Mais ne pas croire les pubs mirifiques: la planche reste un sport assez difficile et planer les pieds dans les straps ne s'acquiert pas du jour au lendemain, même si les progrès du matos rendent les choses plus aisées qu'au temps des premières "windsurfers" de 25 kg.
 Pour les plus jeunes, ne pas hésiter à adhérer à un club à l'année, surtout si ce club dispose d'une école de sport ( entraînement à la compétition en Aloha ou Fun Kid) Ainsi, elles seront prises en charge ( matos, déplacement, encadrement) et progresseront très vite!

      Odile

Et allez surfer sur fpl44 et retrouvez Odile Patra qui nous parle de sa passion. Un grand Merci à Jocelyne Diffendal pour son aide

 

Retour à la page précédente

Retour à la page d'accueil